“Bonsoir monsieur, vous êtes adhérent? C’est le dernier jour pour pouvoir voter!” Avant le meeting de Valérie Pécresse à Montigny-le Bretonneux lundi, c’est le sprint pour encarter le maximum de sympathisants dans la dernière ligne droite avant le congrès.

Dans le hall du théâtre de la ville des Yvelines où se tient le meeting, les volontaires interpellent chaque arrivant. “C’est moins cher quand on adhère à deux!” lance l’un, installé derrière une table où s’alignent les formulaires. “N’attendez pas trop, demain il sera trop tard!” ajoute l’autre.

Les sympathisants ont en effet jusqu’à mardi soir pour adhérer aux Républicains s’ils veulent voter lors du congrès qui désignera le candidat de droite à la présidentielle, du 1er au 4 décembre.

“Ce n’est pas une primaire fermée, tous ceux qui partagent les valeurs de la droite ont le droit de choisir leur candidat”, rappelle Valérie Pécresse lors du meeting, devant quelque 500 personnes.

Cette réunion venait clore une opération “72 heures pour Valérie” visant à attirer les adhérents à coup de tractages et de réunions.

On sent “une dynamique dans les adhésions, dans les salles, et sur les réseaux sociaux”, se félicite la présidente de la région Ile de France et candidate à l’investiture de son parti à la présidentielle à son arrivée au meeting.

Le vice-président du conseil régional Othman Nasrou parle lui de “boom des adhésions”, signe selon lui que “la dynamique est clairement du côté de Valérie Pécresse”.

Comme elle, Michel Barnier, Xavier Bertrand, Eric Ciotti et Philippe Juvin ont multiplié les réunions pour convaincre les sympathisants.

Parmi les nouveaux adhérents croisés à Montigny, Harry, 57 ans, vient pour la première fois de s’encarter, convaincu par Valérie Pécresse. “J’aime sa personnalité, son charisme, je vais m’engager à fond pour elle et sans états d’âme”, promet-il, en vantant une “vraie vision et des “résultats éloquents”.

Claire, 45 ans, explique elle aussi avoir repris sa carte lundi pour la présidente de l’Ile-de-France: “Elle fait, on y croit, elle a la manière, la gestuelle, les chiffres…”, s’enthousiasme l’ancienne juppéiste: “Elle est élégante, elle est de chez nous, enfin une femme, enfin Valérie!”

Son amie Sylvie, 55 ans, est venue “aussi pour ça, pour prendre une carte”. Elle fait partie de ces déçus du macronisme que Valérie Pécresse tente de ramener vers elle: “Macron n’a pas su gérer les conflits sociaux. Il s’est passé trop de choses ces dernières années”.

“J”ai voté pour lui au second tour en 2017, mais je ne sais pas si je le referais”, explique Véronique, 58 ans, qui vient d’adhérer pour la première fois ce lundi.

Cette élue locale ne cache pas son admiration pour “le grand courage” de l’ancienne députée des Yvelines.

“Je la vois en tant que sauveuse après Mitterrand, Hollande, Macron. Tellement de choses ont été démolies!”, abonde Marie-Claude, 73 ans, encartée depuis deux ans.

Lundi, LR faisait état de 132.000 adhérents (contre 80.000 en septembre), et l’Ile de France est l’une des régions les plus dynamiques dans cette tendance à la hausse.

Source Google News – Cliquez pour lire l’article original

Au meeting de Valérie Pécresse, le sprint des adhésions – TV5MONDE
Étiqueté avec :