Dans une interview accordée au Paris Match paru ce jeudi 13 janvier, Carla Bruni est revenue sur les problèmes judiciaires de son mari, Nicolas Sarkozy. Mis en cause dans plusieurs dossiers et condamné à de la prison ferme, l’ancien chef d’État et sa compagne vivent au rythme de la justice.

Une retraite politique vécue sous pression judiciaire. Le nom de Nicolas Sarkozy figure dans plusieurs dossiers, dont celui sur l’enquête sur des accusations de financements libyen de sa campagne en 2007. Face à la justice, l’ex-président a même été condamné à de la prison ferme pour corruption et trafic d’influence dans l’affaire dite des “écoutes” et pour financement illégal de sa campagne présidentielle de 2012. Le compagnon de Carla Bruni qui clame son innocence a fait appel des décisions. Pour garder la tête haute malgré les ennuis judiciaires de son époux, l’interprète du titre L’amoureuse a une technique bien à elle comme elle le révèle dans les colonnes de Paris Match, ce jeudi 13 janvier.

“J’ai adopté une technique depuis dix ans : je fais comme si ça n’existait pas” a confié Carla Bruni à nos confrères à ce propos. Une manière de se protéger parce que “je ne comprends pas leur logique, je ne comprends pas ce que l’on nous reproche d’avoir fait.” La mère de Giulia l’avoue “il y a des moments où nous sommes indignés, d’autres où nous sommes fatigués. Mais le reste du temps on vit.” Face à cette tempête judiciaire, le couple a une manière bien particulière de surmonter ces ennuis : “notre façon de supporter ces épreuves est justement de ne jamais en parler entre nous. Comme ça, on réussit à vivre de la manière la plus tranquille possible.” Et d’ajouter : “et c’est comme ça qu’ils ne nous auront pas. Aussi parce que j’ai très confiance en lui et que cela va bien finir par finir…” Carla Bruni y croit !

>> Carla Bruni et Nicolas Sarkozy : leur histoire d’amour en images

Nicolas Sarkozy : un feuilleton judiciaire

Depuis une quinzaine d’années, Nicolas Sarkozy vit au rythme de ses affaires politico-judiciaires. Aujourd’hui, son nom est cité dans plusieurs affaires en cours. En septembre dernier, l’ancien chef d’État a été condamné à un an de prison ferme dans l’affaire Bygmalion. Il a parfois bénéficié d’un non-lieu comme pour l’affaire Bettencourt où il avait été mis en examen pour “abus de faiblesse”. À d’autres reprises, l’homme politique a invoqué l’immunité liée à son statut pour ne pas avoir à faire affaire à la justice. Les dossiers s’accumulent…

Crédits photos : BEST_IMAGE

A propos de


Source Google News – Cliquez pour lire l’article original

Carla Bruni cash sur les ennuis judiciaires de Nicolas Sarkozy : « Je fais comme si ça n’existait pas » – Gala
Étiqueté avec :