“C'est dégueulasse !” : les langues se délient chez Éric Zemmour… - Gala

“C’est dégueulasse !” : les langues se délient chez Éric Zemmour… – Gala

Plus les législatives approchent, plus les tensions s’accroissent entre les candidats du parti d’Éric Zemmour et ceux de Marine Le Pen. Nos confrères du Point ont recueillis des témoignages assassins de cadres de Reconquête et du RN à l’encontre des méthodes du polémiste.

Les législatives approchent à grand pas, et les mouvements de gauche et du centre s’organisent de part et d’autre pour obtenir le plus grand nombre de sièges à l’Assemblée, créant des alliances de partis. En parallèle, le Rassemblement National a refusé catégoriquement de former une coalition avec les membres de Reconquête. Marine Le Pen reste persuadée que son rival Éric Zemmour ne convainc plus les électeurs et qu’il échouera dès le premier tour des élections le 12 juin prochain. D’après les propos publiés ce mercredi 11 mai 2022 par le magazine Le Point, les méthodes du polémiste ne font pas non plus l’unanimité au sein de ses soutiens, ce qui risquerait d’aboutir à une migration de ses partisans vers le RN.

“Les mecs vont absolument tous faire chou blanc, a lancé un cadre du Rassemblement National. Reconquête n’aura aucun député, ils ne seront même pas au second tour dans une seule circonscription. Les mêmes qui disaient que le RN ne pouvait pas gagner une élection vont bientôt revenir frapper à la porte”. Ce lepéniste a par ailleurs constaté que les figures de Reconquête ont annoncé pour la plupart qu’ils renonçaient à se présenter aux législatives. Seul Éric Zemmour pourrait se présenter dans le Vaucluse. “C’est comme en 14-18. Pendant que les jeunes servent de chair à canon [155 des 550 candidats investis par Reconquête ont moins de 35 ans, NDLR], les généraux se font un gueuleton à l’arrière du front. C’est dégueulasse !”, s’est insurgée la source de nos confrères.

>> PHOTOS – Éric Zemmour réconforté par Sarah Knafo après sa défaite au premier tour

Pierre Meurin avait reproché “l’immaturité politique” d’Éric Zemmour en novembre 2021

Cet opposant à Éric Zemmour n’est pas le seul à avoir pointé du doigt les stratégies du compagnon de Sarah Knafo. Pierre Meurin, figure du parti de l’ancien journaliste qui a largement contribué à mener sa campagne, avait jeté l’éponge en novembre 2021, reprochant “l’immaturité politique” du presque-candidat et “enjoignant au futur candidat de Reconquête de “s’adoucir” dans les prochains mois au risque, écrivait-il, de finir “entre 6 et 8 %””, d’après ce que dit l’article. Pour rappel Éric Zemmour a terminé en quatrième position de la présidentielle avec 7,2 % des votes.

Quant aux possibles migrations de Reconquête vers le RN, la sélection s’annonce rude. “Certains opportunistes sont allés voir ailleurs si l’herbe était plus fraîche, mais sont restés très proches de notre projet et ont d’ailleurs voté pour Marine au second tour. On n’aura aucun mal à les reprendre. En revanche, on sera vigilants. Il ne faudrait pas que certains gugusses assez craignos de Reconquête passent à travers les mailles du filet”, a prévenu un cadre RN. Marine Le Pen et Éric Zemmour sont donc loin de faire la paix.

Crédits photos : Denis Guignebourg / Bestimage

A propos de


Recherche Google News – Cliquez pour lire l’article original