Édouard Philippe et François Bayrou, deux alliés de retour au premier plan – Le Figaro

François Bayrou et Édouard Philippe, le 15 juin, pour le meeting UDI-Horizons à Tonnerre (89). Marion Boisjot/PHOTOPQR/L’YONNE REPUBLICAINE/MAXPPP

RÉCIT – En macronie, plusieurs s’amusent de voir les deux hommes revenir au centre du jeu.

Autour du déjeuner, deux invités inhabituels ont pris place. Ce lundi 20 juin, à l’Élysée, Emmanuel Macron et Élisabeth Borne rompent avec leur traditionnel tête-à-tête: ils accueillent à table François Bayrou et Édouard Philippe.

Le chef de l’État s’est rendu à l’évidence la veille, dès son échec aux élections législatives: il a besoin d’eux. Le Béarnais et le Havrais ne sont pas les partenaires charnières qu’ils auraient pu devenir, dans l’hypothèse où leurs troupes auraient permis d’obtenir la majorité absolue. Mais ils s’imposent comme deux piliers incontournables de son camp.

L’un dispose de 48 élus Mouvement démocrate (MoDem), l’autre de 29 députés Horizons, sur les quelque 245 macronistes élus à l’Assemblée nationale. Le président n’est pas seulement contraint de composer avec les oppositions. Il doit aussi s’entendre avec eux. «La Ve République est un régime parlementaire», aime à dire Édouard Philippe.

«Sécession démocratique»

Mercredi, l’ex-premier ministre doit franchir à nouveau les portes de l’Élysée…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 75% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 0,99€ le premier mois

Déjà abonné ? Connectez-vous

Source Google News – Cliquez pour lire l’article original