Elisabeth Borne fait gloser Nicolas Sarkozy : “Vous la connaissez, vous?” - Gala

Elisabeth Borne fait gloser Nicolas Sarkozy : “Vous la connaissez, vous?” – Gala

Élisabeth Borne, nommée à Matignon le 20 mai, n’était pas la suggestion de Nicolas Sarkozy au président de la République. Vexé, l’ancien chef de l’État à lancé une pique assassine à l’égard de la Première ministre lors d’un dîner à l’Élysée, rapporte Le Monde.

A propos de


L’homme qui murmurait à l’oreille d’Emmanuel Macron a moins d’ascendant qu’il ne le pensait. Nicolas Sarkozy l’a découvert brutalement fin mai, rapporte Le Monde. Après avoir trahi Les Républicains (LR) en se ralliant au président reconduit au lieu de soutenir Valérie Pécresse, l’ancien chef d’État pensait sûrement gagner de l’influence auprès l’Élysée. Raté. Sa suggestion de nommer Christine Lagarde à Matignon n’a pas été retenue, tandis que Catherine Vautrin a été écartée de la rue de Varenne après une levée de boucliers au sein de la Macronie. Le 20 mai dernier, Emmanuel Macron a donc adoubé Élisabeth Borne pour le poste de Premier ministre. Un désaveu difficile à avaler pour son prédécesseur, déchu au sein de son parti pour son rapprochement avec La République en marche (LREM).

Invité à dîner à l’Élysée peu avant l’annonce de cette décision, Nicolas Sarkozy enrage, piqué au vif que l’ancienne directrice de cabinet de Ségolène Royale devienne la figure de proue du gouvernement. D’un ton très calme, l’ancien maire de Neuilly lance alors à table : Cette madame… Borne, vous la connaissez, vous ?” Avant d’ajouter : “Macron nomme qui il veut. Et puis, au fond, Borne ou Catherine, qu’est-ce que ça change ?” sur un ton perfide. Officiellement, Nicolas Sarkozy n’a cure de ce camouflet. “Je ne suis plus anguleux comme je l’étais plus jeune. Avant, oui, cela m’aurait énervé, mais ce n’est plus le cas aujourd’hui…” Officieusement, la situation est plus complexe selon un ministre de droite. “Pour comprendre le nouveau Sarkozy, il faut avoir en tête qu’il ne veut surtout pas qu’on dise qu’il est has been. Il veut juste en être”.

PHOTOS – Emmanuel Macron, Nicolas Sarkozy, François Hollande… les présidents en toute décontraction à Brégançon

Nicolas Sarkozy furieux après les législatives

Deux mois après cet épisode, Nicolas Sarkozy fulmine. Celui qui aurait souhaité une alliance entre Ensemble et LR aux législatives ne digère pas la claque essuyée par Emmanuel Macron, qui a perdu la majorité absolue à l’Assemblée nationale. Avec seulement 245 députés sur 577, il manque 44 sièges à la Macronie pour gouverner sans encombre.S’il avait pris Christine Lagarde comme je lui avais conseillé, cela aurait été différent”, a persiflé l’époux de Carla Bruni au lendemain du scrutin selon Le Point. Pas si sûr. Le LR, qui ont réussi à faire élire soixante députés, refusent toute alliance avec la majorité. “Macron ! Si on tope avec lui, on sera avalés et digérés. Il va devoir apprendre à travailler avec le Parlement, estime ainsi Gérard Larcher, un ténor du parti, également le président du Sénat.

Crédits photos : Photonews / Bestimage

Recherche Google News – Cliquez pour lire l’article original