En Ile-de-France, le coworking monte en gamme et s’ouvre à de nouveaux publics – Les Échos

En Ile-de-France, le coworking monte en gamme et s’ouvre à de nouveaux publics – Les Échos

En Ile de France, de l’avis des professionnels du secteur, le coworking a fait mieux que résister à la crise : il s’est réinventé. « Nous ne sommes plus sur quelque chose de marginal, dorénavant, le coworking fait partie intégrante du paysage immobilier », constate Guillaume Raquillet, directeur de l’agence Bureaux chez Knight Frank, spécialisé dans l’immobilier d’entreprise. Le dirigeant évoque un « rebond très rapide » du secteur après la crise. « Depuis juin 2021, la demande est formidable », renchérit Clément Alteresco, PDG de Morning, une entreprise de coworking francilienne qui loue près de 70.000 m² d’espace de travail. Selon une étude de Knight Frank, « environ 64.000 m² ont été loués sur l’ensemble 2021 en Île-de-France, soit une hausse de 54 % par rapport à 2020 ».

« Pendant les six premiers mois de la pandémie, nous avons perdu près de la moitié de notre chiffre d’affaires », se souvient Clément Alteresco. Mais après les heures noires du confinement, les professionnels du secteur sont désormais plus optimistes. Avec le développement du télétravail, ils ont le sentiment de toucher un public plus large. Avant la crise, les start-up et les scale-up occupaient la majorité de ces bureaux. « Aujourd’hui, le coworking est une solution intégrée par tout type d’entreprise », observe Guillaume Raquillet. Cet engouement touche aussi les grands groupes, Morning travaille désormais avec Carrefour, Cdiscount ou encore le groupe L’Oréal. Même les entreprises du CAC 40 s’y mettent.

Source Google News – Cliquez pour lire l’article original

Source Google News – Cliquez pour lire l’article original