Éric Zemmour “la barbe blanchie” : après sa défaite, il accuse le coup - Gala

Éric Zemmour “la barbe blanchie” : après sa défaite, il accuse le coup – Gala

Plusieurs semaines après sa défaite au premier tour de la présidentielle de 2022, Eric Zemmour accuse encore le coup. Comme d’autres hommes politiques, le candidat de la Reconquête ! arbore “la barbe du loser”, moquée par le Rassemblement national.

Candidat de la Reconquête !, prêt à faire plier le Rassemblement national de Marine Le Pen, Eric Zemmour a pourtant eu du mal à s’imposer au premier de la présidentielle de 2022. Avec 7% des voix, le candidat controversé est arrivé quatrième loin derrière Jean-Luc Mélenchon. Une défaite d’autant plus amère qu’il a ralliée à sa cause Marion Maréchal. Alors qu’il réfléchit à la suite de sa carrière en politique, aux législatives et même aux Européennes de 2024, Eric Zemmour se fait discret. D’ordinaire très présent dans les médias, le compagnon de Sarah Knafo se fait rare sur les plateaux de télévision, de quoi amuser les partisans de sa rivale.Ça doit sentir le cramé en ce moment chez Reconquête !. Une météorite qui s’écrase, ça fait généralement des dégâts…”, se moque un lieutenant de Marine Le Pen au Point, ce vendredi 6 mai.

Pour un élu RN, “son moment de gloire est passé”. Désormais, Eric Zemmour en politique ce n’est qu’“une histoire de semaines avant qu’on n’entende plus parler de lui et de Reconquête !Certains osent même une comparaison avec un ancien membre phare du gouvernement d’Emmanuel Macron : Sa barbe a blanchi… Qui sait, c’est peut-être le futur Édouard Philippe du camp national !”. Une remarque en référence à la nouvelle allure d’Éric Zemmour qui arbore une barbe blanche, alors qui est toujours apparu rasé de près. Un look dévoilé sur la mosaïque d’une vidéo de l’émission Quotidien sur Twitter.

Nicolas Sarkozy, François Fillon, Manuel Valls… et la barbe “du loser”

“La barbe est devenue le nouvel attribut du loser politique qui tente un come-back. Le poil, ce n’est jamais anecdotique en politique. La barbe en politique, c’est le look officiel de la traversée du désert“, analysent nos confrères de TMC. Preuve à l’appui, avant le candidat du mouvement Reconquête !, c’est Nicolas Sarkozy qui “a lancé la mode à l’automne 2012 quelques mois après sa défaite contre François Hollande“. Plus tard, “la première photo post-défaite de François Fillon avait été prise lors de ses vacances en Toscane avec la barbe qui va bien”. Manuel Valls a suivi la tendance de la barbe post-échec en 2017 avec un bouc, après avoir échoué à la primaire socialiste.

La barbe, une façon de changer de look, de marquer “une traversée du désert”, mais aussi un véritable atout de séduction à en croire Philippe Moreau Chevrolet au Parisien en 2019. Le patron de MCBG Conseil a analysé celle de Laurent Wauquiez, après qu’il a été forcé de quitter la présidence des Républicains : “En portant une barbe, il y a une volonté chez Laurent Wauquiez de revenir vers de l’authenticité, lui qui a souvent été taxé d’insincérité”. La barbe, tout est un programme donc.

Crédits photos : Denis Guignebourg / Bestimage

A propos de


Recherche Google News – Cliquez pour lire l’article original