Jean-Michel Blanquer risée de Twitter : son énorme faute d'orthographe fait jaser - Gala

Jean-Michel Blanquer risée de Twitter : son énorme faute d’orthographe fait jaser – Gala

Quand le ministre de l’Éducation nationale fait une faute d’orthographe, cela fait couler beaucoup d’encre sur la Toile. Après une coquille dans un tweet publié le 11 mai, l’homme politique s’est attiré les foudres des internautes.

Cherchez l’erreur. Sur Twitter, mardi 10 mai, le ministre de l’Éducation a montré son soutien aux élèves passant le baccalauréat. Un beau message qui a perdu quelque peu de son impact à cause d’une faute d’orthographe faite par l’homme politique : “Chers lycéennes, chers lycéen, à vous qui allez passer les épreuves de spécialité du baccalauréat à partir de demain, je vous présente tous mes vœux de réussite.” En inscrivant “chers” à la place de “chères”, l’époux d’Anna Cabana a ainsi créé une onde de choc sur la Toile.

Quand t’es vraiment contre l’écriture inclusive”, a par exemple raillé une internaute. “C’est plus du refus de l’écriture inclusive à ce stade, c’est autre chose…”, a renchéri un autre. Pour rappel, en 2021, Jean-Michel Blanquer avait décidé de bannir l’écriture inclusive des écoles, estimant que la langue française “ne doit pas être triturée ou abîmée”, comme il l’avait indiqué au JDD à l’époque. Avant d’ajouter : “Nous allons clarifier le fait que c’est vrai aussi dans nos usages pédagogiques.” Un autre internaute s’est cependant montré plus clément : “Pour le coup, la finalité de l’écriture inclusive est d’inclure, le fait qu’il ait mentionné les lycéennes et les lycéens est une forme d’écriture inclusive.

>> PHOTOS – Jean-Michel Blanquer, Michèle Alliot-Marie, Jean-François Mattéi… Ces politiques dont les vacances ont fait polémique

Jean-Michel Blanquer, bouc émissaire du Net ?

Ce n’est pas la première fois que les internautes se sont montrés critiques envers le ministre de l’Éducation nationale. Si les vacances à Ibiza sont le dernier exemple en date, de nombreuses personnes s’étaient également moquées au début du mois de mai de l’agenda allégé de Jean-Michel Blanquer, vivant sans doute ses derniers jours au sein du gouvernement. “Ça bosse dur visiblement chez Jean-Michel Blanquer, à une semaine des épreuves du baccalauréat”, avait ironisé le journaliste Matthieu Croissandeau en direct de BFMTV, jeudi 5 mai.

Article écrit en collaboration avec 6Medias

Crédits photos : Agence/ Panoramic / Bestimage

A propos de


Recherche Google News – Cliquez pour lire l’article original