Pour le débat face à Ségolène Royal lors de la campagne précédant l’élection présidentielle de 2007, Nicolas Sarkozy a décidé de mettre toutes les chances de son côté. Et pour garder son calme, l’ancien chef d’État utilise une technique spéciale.

Ce débat qui l’a opposé à Ségolène Royal lors des élections présidentielles de 2007, Nicolas Sarkozy l’a pas mal appréhendé. S’il en garde désormais un souvenir amer, c’est que l’ancien chef d’État entendait bien y apparaîtrecalme” et ne surtout “pas céder à ses provocations. “Quand il se termine, nombreux sont ceux qui affirment que je l’ai perdu. Je suis pourtant tranquille“, avait-il confié à nos confrères du Point. Pour réduire le stress du candidat, ses équipes avaient pourtant eu recours à une technique spéciale, comme on l’apprend dans le documentaire Dans l’enfer des campagnes présidentielles, diffusé ce lundi 10 janvier sur BFMTV.

Ce petit stratagème “qui ne va pas plaire à son adversaire”, c’est garder une température plus que fraîche sur le plateau. Alors que l’ancienne compagne de François Hollande arrive la première, ses conseillers Jean-Louis Bianco et François Rebsamen, invités dans ce documentaire, constatent le subterfuge. Ils décrivent tous les deux une “pièce dramatiquement froide“, “une glacière“, confie même l’actuel maire de Dijon. “Il ne veut pas qu’il fasse plus que 20”, affirme François Rebsamen.

>> Découvrez le diaporama : “Clément Pécresse, Louis Sarkozy… 10 enfants de politiques qui ont fait polémique”

Les équipes de Ségolène Royal mettent la pression

Ce dernier réalise alors la présence d’un gros tube d’air qui arrive sous le siège de l’époux de Carla Bruni. “Le seul truc qui les fait bouger c’est que je leur dis il n’y aura pas de débat, on arrête“, ajoute-t-il. Et le jour J, la température a clairement augmenté. S’il n’a rien dit sur cela, Nicolas Sarkozy a en revanche confié ne pas avoir apprécié le comportement de son adversaire. “Elle fut très désagréable. Avant d’entrer sur le plateau, je lui ai dit que j’étais content de débattre avec elle, elle m’a fusillé du regard. Elle était dans un état extrême de tension“, a fait savoir le papa de Giulia au Point. Une ambiance glaciale, finalement.

Crédits photos : ABACA

A propos de


Source Google News – Cliquez pour lire l’article original

Nicolas Sarkozy : sa technique spéciale pour garder son calme face à Ségolène Royal en 2007 – Gala
Étiqueté avec :