Vaccination, 5e vague, variants… Olivier Véran fait le point sur la situation sanitaire en France – BFMTV

Pour le ministre des Solidarités et de la Santé, la France est encore relativement protégée grâce aux mesures mises en place par le gouvernement.

“La France n’y échappe pas.” Dans une longue interview accordée à Ouest-France et publiée ce mardi, Olivier Véran fait le point sur la situation sanitaire dans le pays, alors que le taux d’incidence au niveau national a repassé en début de semaine la barre des 100 cas pour 100.000 habitants, une première depuis septembre. “La circulation du virus s’est accélérée depuis maintenant quelques semaines, de l’ordre de 30% à 40% d’augmentation par semaine. Nous ne sommes pas encore dans une phase dite exponentielle”, insiste le ministre des Solidarités et de la Santé.

Pour lui, si la France n’est pas encore au point de ses voisins européens et reste relativement protégée, c’est en partie grâce à la mise en place des différents dispositifs par le gouvernement au fil de la crise sanitaire.

“Cette vague est européenne. La France n’y échappe pas, même si nous la subissons de façon retardée et même très retardée par rapport à beaucoup de nos voisins du fait de notre bonne couverture vaccinale et du passe sanitaire”, assure le successeur d’Agnès Buzyn.

Confiant sur la vaccination

Interrogé sur l’avancée de la vaccination en France, Olivier Véran reste confiant. Pour lui, celle-ci “accélère nettement depuis 10 jours notamment après l’allocution du Président qui a permis une augmentation des prises de rendez-vous.”

“La vaccination couplée rappel Covid et grippe favorise par ailleurs cette dynamique. Concernant la vaccination grippale, près de 5 millions de personnes sont déjà protégées”, ajoute-t-il.

En revanche, le ministre l’assure, le conditionnement du pass sanitaire à la dose de rappel pour les plus de 50 ans n’est actuellement pas d’actualité. “Les 50-64 ans recevront leurs doses de rappel à partir de décembre, il faut de toute façon leur laisser le temps nécessaire pour se vacciner”, juge-t-il.

Sur l’immunisation des enfants, Olivier Véran s’en remet à “l’avis de l’Autorité européenne du médicament, qui devrait statuer en décembre.” Si l’avis de cette dernière est favorable, alors la vaccination des plus jeunes pourrait débuter “au début de l’année 2022.”

Nouveaux variants?

Finalement interrogé sur les formes que pourrait prendre la maladie dans les mois à venir, et l’apparition de nouveaux variants, Olivier Véran rappelle que “la France est un des pays qui réalisent le plus de séquençages de virus”, avant d’évoquer un variant originaire du Congo, dont certains cas ont été recensés en Bretagne.

“Je ne dis pas ça pour inquiéter, rien n’indique que ce variant soit particulièrement dangereux, mais pour souligner que notre capacité à traquer les variants est très forte”, conclut-il.

Source Google News – Cliquez pour lire l’article original

Vaccination, 5e vague, variants… Olivier Véran fait le point sur la situation sanitaire en France – BFMTV
Étiqueté avec :
%d blogueurs aiment cette page :